Labels écologiques du textile : comment choisir ?

25 février 2019 | Commerce équitable | Engagements écologiques | Matières écologiques
labels-coton bio-fleur de coton-image

Teintée d’un parfum de scandale et reconnue comme l’une des plus polluantes au monde, l’industrie du textile appelle à être profondément renouvelée. C’est pourquoi les Mouettes Vertes ont fait le choix du coton biologique, et ont tout mis en œuvre pour garantir les meilleures conditions de travail non seulement pour leurs employés mais également pour leurs partenaires commerciaux.
Grâce à leur engagement social et environnemental, Les Mouettes Vertes ont obtenu les labels les plus reconnus en matière d’éthique et d’éco-responsabilité. Mais pour les acheteurs, il peut s’avérer difficile d’avoir une image claire des multiples labels et certifications disponibles, et d’adapter sa façon de consommer en conséquence.

L’enjeu de cet article sera donc d’offrir une vision d’ensemble des labels développés dans le secteur du textile, et d’évaluer la qualité de ces derniers.

Reconnaître les labels et leur domaine d’action dans le textile

labels-ecologiques-labes-gots-organic-v2-24-10-2019

 Le Global Organic Textile Standard, le bio à son plus haut niveau

  • GOTS « biologique » assure la présence de fibres biologiques à hauteur d’au moins 95%. C’est le cas pour tous les textiles des Mouettes Vertes.
  • GOTS « composé de fibres biologiques » concerne pour sa part les textiles constitués d’au moins 70% de fibres biologiques.

Le label vérifie également l’innocuité des produits finis pour les utilisateurs, et garantit automatiquement la naturalité des bains de teinture employés pour créer les textiles de couleur, avec le même niveau d’exigence que le label dédié à ces derniers : OEKO-TEX.

OEKO-TEX : rendre à la couleur sa beauté originelle

labels_oeko-tex-textile-ethique
  • STANDARD 100 by OEKO-TEX®, standard a minima, garantissant la non-toxicité des produits qui entrent dans la composition des teintures.
  • STeP by OEKO-TEX®, qui vérifie l’exemplarité des conditions de travail des employés.
  • Et enfin MADE IN GREEN by OEKO-TEX®, qui reprend les exigences des standards ci-dessus et les étend à l’ensemble de la chaîne de production.

Attention : la certification OEKO-TEX s’attache à l’évaluation des teintures et impressions, sans prendre le support textile en considération. Elle peut donc s’appliquer à des textiles synthétiques ou non bio, et reste insuffisante par rapport au label GOTS.

Les standards biologiques : des exigences contrastées

Malheureusement, toutes les certifications en matière de bio n’ont pas la même valeur, et certaines entreprises jouent de la difficulté des consommateurs à se repérer parmi les différents standards mis en place. Aussi la prudence est-elle de mise dès lors que l’on a affaire à des certifications dont les niveaux d’exigence sont peu uniformes.

labels-ecologiques-choisir-ocs100-ocs blended-textile_v2

 Protéger la nature… et les hommes : l’émergence du socio-responsable

Les Mouettes Vertes, soucieuses non seulement de la planète mais également de ses habitants, ont obtenu deux certifications majeures en matière de responsabilité sociale :

  • Le standard SA 8000, qui assure la promotion des droits humains des employés : sont notamment interdits le travail forcé, le travail des mineurs, et des normes strictes de sécurité et de bien-être dans le milieu professionnel sont appliquées.
  • La certification WFTO (World Fair Trade Organization), pionnière en matière de commerce équitable. Elle se concentre sur la certification et l’établissement de critères de plus en plus exigeants pour les entreprises appartenant au mouvement de l’économie sociale et solidaire. Vous pouvez d'ailleurs re-découvrir l'article des Mouettes Vertes à ce sujet !
labels_fair trade-wfto-commerce équitable

Le fournisseur indien des Mouettes Vertes affiche fièrement les règles d'or du commerce équitable !

Si en matière de commerce équitable, l’association d’ONG et de représentants des producteurs Max Havelaar, créée en 1988, a également son importance, ses résultats sont quant à eux plus contrastés et il fait l’objet de nombreux scandales. Dans cette perspective, il exige d’être manié avec une certaine prudence.

Pour en apprendre davantage, vous pouvez lire notre Rapport complet sur les labels du textile 2019

[1] Il s’agit d’IVN (Internationaler Verband der Naturtextilwirtschaft), de l’OTA (Organic Trade Association), de la Soil Association et en fin de la Joca (Japan Organic Cotton Association).

Articles similaires

Le recyclage du coton
20 septembre 2019
Initiation Zéro déchet à Paris
17 juillet 2019
Loulou dans la boue - Chapitre 4
2 juillet 2019