L’ennoblissement textile est l’étape clé qui confère aux tissus leurs propriétés finales. Mais certains procédés traditionnels sont très polluants. Heureusement, des alternatives écologiques existent : teintures naturelles, apprêts biosourcés, certifications responsables…

Cet article présente les étapes et les différents procédés d’ennoblissement textile, les solutions pour un ennoblissement éthique et les produits éco-responsables qui en découlent.

Découvrez comment concilier process de fabrication exigeants et réduction de l’impact environnemental pour une mode et un textile de maison vertueux.

Qu’est-ce que l’ennoblissement textile ?

L’ennoblissement textile regroupe l’ensemble des opérations subies par les textiles après leur fabrication, dans le but de leur conférer des propriétés esthétiques et techniques spécifiques. Il s’agit d’une étape cruciale dans la chaîne de production textile, puisqu’elle permet d’obtenir des produits finis aux caractéristiques désirées par les marques et les consommateurs. Aujourd’hui, il est essentiel d’opter pour des procédés d’ennoblissement écoresponsables afin de limiter l’impact environnemental du secteur. Des solutions existent, de la teinture végétale aux apprêts biosourcés.

Les étapes de l’ennoblissement

L’ennoblissement textile regroupe différents procédés visant à améliorer les propriétés des textiles :

On vous décrit les étapes ci-dessous. 👇🏻

Le pétraitement

Le prétraitement comprend des opérations préliminaires comme le désencollage, le dégraissage, le blanchiment ou le mercerisage qui vont nettoyer et préparer le tissu avant la teinture ou l’impression.

La teinture

La teinture permet de colorer les textiles grâce à des colorants naturels ou synthétiques. Différentes techniques sont utilisées comme la teinture par épuisement en cuve ou en jet.

L’impression textile

L’impression textile dépose des motifs colorés à la surface des tissus par différents procédés comme l’impression à la planche, au cadre ou rouleau, ou encore par sublimation.

Les apprêts textile

Enfin, les apprêts textiles confèrent diverses propriétés d’usage aux étoffes comme

On peut citer l’apprêt défroissable, l’hydrophobie ou l’ignifugation.

L’ensemble de ces traitements permet d’obtenir des textiles aux caractéristiques technico-esthétiques variées répondant aux besoins des marques et des consommateurs.

Les ennoblissements écologiques

Face aux enjeux environnementaux, de nouvelles solutions d’ennoblissement textile plus respectueuses de la planète émergent.

La teinture

Côté teinture, les colorants naturels offrent une alternative intéressante aux teintures chimiques traditionnelles. L’indigo par exemple, extrait de plantes comme le pastel ou la guède, permet de réaliser des nuances de bleu de grande qualité. D’autres colorants naturels issus de plantes, insectes ou minéraux sont également employés pour teindre les textiles de façon écologique.

Les apprêts biosourcés

Les apprêts biosourcés constituent également une innovation prometteuse. Ils sont formulés à partir de matières organiques d’origine végétale plutôt que de dérivés chimiques du pétrole. Par exemple, le chitosane issu de la carapace des crustacés peut remplacer les résines synthétiques pour l’apprêt imperméabilisant.

Les procédés d’ennoblissements économes

Enfin, l’utilisation de procédés économes en eau et en énergie permet de réduire l’empreinte environnementale de l’ennoblissement textile. Les machines à basse consommation, la récupération de chaleur, le recyclage des bains de teinture ou le traitement des eaux usées font partie des solutions mises en place.

Ainsi, des alternatives écologiques existent à chaque étape du processus d’ennoblissement, de la teinture à l’apprêt final. Elles garantissent des produits textiles de qualité tout en limitant les impacts sur l’environnement. Le choix de matières biosourcées telles que le coton, le lin ou le chanvre bio renforce également la démarche écoresponsable.

Les certifications pour un ennoblissement responsable

Afin de garantir le caractère écologique et éthique des procédés d’ennoblissement, des organismes certificateurs ont établi des référentiels précis. Les principaux sont

GRS

Le standard GRS (Global Recycled Standard) atteste de l’utilisation de matières recyclées à toutes les étapes de la production textile. Il impose un pourcentage minimum de fibres recyclées selon le type de produit. Les procédés de teinture et d’ennoblissement doivent utiliser des produits chimiques moins impactants avec une gestion optimisée de l’eau et de l’énergie.

GOTS

La certification GOTS (Global Organic Textile Standard) concerne les textiles biologiques. Elle fixe des critères sur l’origine des fibres qui doivent être issues de l’agriculture biologique à 95% minimum. Les procédés de teinture et d’ennoblissement sont soumis à une liste restrictive de produits autorisés beaucoup moins nocifs. Le label interdit par exemple les colorants azoïques cancérigènes.

Pourquoi ces certifications sont-elles importantes ?

Ces référentiels exigent le suivi de toutes les étapes de production du textile, de la culture des fibres à l’ennoblissement final. Ils sont délivrés par des organismes indépendants après audits complets des sites. Le consommateur est ainsi assuré du caractère éthique et écologique du produit acheté grâce à ces labels exigeants.

Opter pour des textiles certifiés GRS ou GOTS apporte donc la garantie d’un ennoblissement respectueux de l’environnement et des personnes. C’est un véritable gage de qualité pour des produits écoresponsables.

Exemple de produits textiles éco-ennoblis

De nombreux produits du quotidien adoptent aujourd’hui des procédés d’ennoblissement plus respectueux de l’environnement.

C’est le cas des t-shirts en coton biologique teints avec des colorants naturels végétaux et apprêtés avec des produits biosourcés. Ces t-shirts affichent des labels comme GOTS ou Oeko-Tex garantissant un ennoblissement écologique.

Les pulls en laine mérinos peuvent également être teints avec des extraits de plantes ou de coquilles de crustacés. L’apprêt anti-boulochage qui évite le feutrage utilise des enzymes naturelles plutôt que des résines chimiques.

On trouve aussi des draps de lit en chanvre ou en lin teints à l’indigo et dotés d’un apprêt hydrorégulateur à base d’algues marines pour une meilleure thermorégulation.

Les chaussures et sacs en coton bio ou cuir végétal arborent des teintes naturelles comme le curry, le pastel ou la garance pour remplacer les colorants de synthèse.

Tous ces produits textiles à base de fibres naturelles (coton, laine, lin, chanvre) ou artificiales (lyocell) privilégient des procédés d’ennoblissement éthiques et écologiques. Ils répondent à la demande croissante des consommateurs pour une mode et un textile de maison plus durables et vertueux.

Ainsi, l’ennoblissement responsable permet de concilier qualité, fonctionnalité recherchée et réduction des impacts environnementaux.